LA CGT POUR LE PROGRÈS SOCIAL!

Dans quelques jours auront lieu les élections présidentielles. Fidèle à la chartes d’Amiens de 1906, la CGT revendique une totale indépendance vis-à-vis des partis politiques. En aucun cas, la CGT, en tant qu’Organisation Syndicale ne donnera des consignes de vote.Un vote reste personnel et est de la responsabilité de chacun!

Le positionnement d’une Organisation syndicale sur une élection reste très délicat. Pourtant à la CGT nous n’avons jamais refusé le débat. Nos revendications concernant l’augmentation des salaires, un SMIC à 1 800 Euros, une retraite à 60 ans, la justice sociale….ont été évoquées par certains candidats.

A la CGT nous avons confiance dans nos militant-es, syndiqué-es et adhérent-es!

L’argumentaire que nous proposons et dont nous débattons au quotidien, vont vous permettre de faire la part entre les candidats du capital, porteurs de haine et ayant de cesse de détruire nos droits et acquis, et ceux dont le programme permettrait une autre société plus juste.

Depuis sa création en 1895, la CGT n’a eu de cesse de lutter contre les idées d’extrême-droite, nauséabondes et antisociales! Le discours peut être effectivement trompeur, car le FN n’hésite plus à instrumentaliser les revendications portées par la CGT à des fins politiques. La forme peut être semblable, le fond est carrément à l’opposé!

Le vote FN n’est pas un vote protestataire contre le système capitaliste! La possibilité que Marine Le Pen soit au second tour des présidentiels n’a aucunement affolé ni le patronat, ni la finance, ni les autres candidats libéraux. Le FN ne remet absolument pas en cause le capitalisme! Les Le Pen font partis des familles les plus riches de France. Il est illusoire de penser que qu’ils vont « se tirer une balle dans le pied » en attaquant et en réformant un système qui leur a permis de s’enrichir!

Les mesures annoncées par la candidate du FN en ce qui concerne la santé vont à l’encontre du droit à chacun de bénéficier de soins quelque soit sa nationalité, sa religion, ses moyens financiers. Aucune proposition pour revenir sur les lois HPST et santé! Aucune proposition pour empêcher les fermetures de lits, les suppressions de personnels, pour offrir des services de proximité et une offre de soins en fonction des besoins d’une population!

Professionnels de la santé, de l’action sociale, public et privé, nous avons pu voir les dégâts que provoquait une politique ultra-libérale au service de la finance. Nos conditions de travail ne cessent de se dégrader! Nos missions auprès des usagers sont dénaturées, salies par des critères économiques.

A la CGT, nous sommes pour le progrès social! Nous savons aussi que celui-ci se gagne dans la rue! Nous continuerons à croire à la lutte de classe qui est le ciment de notre organisation!

On ne lâche rien!

« Rappelez-vous que le pouvoir des gens d’en haut dépend de l’obéissance des gens d’en bas. Quand ceux-ci cessent d’obéir, les autres n’ont plus de pouvoir! » Howard ZINN ( historien et politologue)

 

 

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *