GM&S: Lemaire n’hésite pas à faire pression sur les ouvriers !

Nouveau coup dur pour les salariés de GM&S à la Souterraine. Le tribunal de commerce de Poitiers a prolongé l’activité de l’entreprise jusqu’au 31 juillet et devra statuer ce 31 sur l’offre de reprise de GMD.

L’entreprise est en liquidation judiciaire depuis le 30 juin 2017. Les ouvriers sont depuis dans l’incertitude concernant leur avenir!

L’offre de GMD a de quoi laissé dubitatif sachant que le repreneur ne souhaite garder que 120 salariés sur 277.

Ce 25 juillet, Lemaire, ministre de l’économie, personne nantie et œuvrant avec plaisir pour maintenir le train de vie des gens de sa classe sociale, n’hésite aucunement de faire pression sur les ouvriers en leur envoyant une missive où il leur demande tout simplement d’accepter cette offre de reprise  » compte tenu des efforts fournis par tous les partis… ».

Ceci est proprement scandaleux, sachant que depuis le début, Renault et PSA n’ont jeté que des miettes, se moquant éperdument du sort des salariés de ce site. A aucun moment non plus, le gouvernement n’a montré une volonté de fer face aux constructeurs automobiles, alors que L’État est lui-même actionnaire. Macron l’a d’ailleurs dit  » je ne suis pas le père noël » aux salariés venus le rencontrer à Bellac. Le but  du gouvernement est évidemment de faire son possible pour faire « traîner » la situation afin de pousser les salariés à s’essouffler dans leur lutte et de la stopper.

Le combat des GM&S est suivi nationalement et est le symbole de la lutte de classe. Le gouvernement Hollande ainsi que le gouvernement Macron vivent cela comme une épine dans le pied. En pleine refonte du code du travail où le licenciement simplifié est le leitmotiv de la loi travail, il serait dommage pour « ses valets » du capital, que les salariés prennent conscience qu’il y ait d’autres possibilités que le  » bosse et tais-toi »!

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *