Le 26 septembre à Limoges, mobilisation pour la psychiatrie!

Cette journée est l’occasion de vous informer des attaques subies par la psychiatrie depuis plusieurs années. En effet, pas question d’accepter les réductions constantes de budget mettant les hôpitaux publics en difficultés financières.

Des actions sont menées depuis des années dans toute la France contre les réformes du système de santé.

Par notre mobilisation, nous voulons faire changer l’axe de la politique financière hospitalière.

NON aux fermetures de lits, de services, d’hôpitaux de jour, de structures de consultations de proximité et autres structures d’accueil. Au CH Esquirol, ce sont 70 lits d’hospitalisations en moins sur une période de 3 ans. Des temps d’attente pour une hospitalisation ou une consultation sont entre 3 et 6 mois.

NON aux suppressions de postes de professionnels et à la réduction des effectifs auprès des patient-e-s. Au CH Esquirol ce sont 50 postes qui ont disparu en 2 ans.

NON aux politiques d’austérité qui privilégient les mesures d’économie aux soins. 800 millions d’euros d’économie de nouveau demandé sur le budget des hôpitaux

NON à la criminalisation des patient-e-s, aux amalgames entre psychiatrie et terrorisme et au « tout sécuritaire »

OUI nous exigeons que les moyens nous soient donnés pour répondre humainement et efficacement aux demandes de soin de la population. Nous refusons d’être complices des conséquences des politiques d’austérité actuelles et passées.

OUI nous devons privilégier le soin à l’incarcération. 45 % de la population carcérale relève du soin psychiatrique. Nous refusons que les plus faibles et les plus vulnérables soient stigmatisés et ne bénéficient pas des soins dont ils ont besoin.

OUI nous exigeons des formations permettant à l’ensemble des soignants de répondre aux spécificités de la psychiatrie.

OUI nous exigeons que les moyens soient réévalués pour répondre correctement aux besoins des patient-es en terme de proximité

OUI à l’ambulatoire mais avec des moyens financiers et humains suffisants et pas au détriment de l’hospitalisation.

LE 26 SEPTEMBRE, DE 12H à 14h PLACE D’AINE A LIMOGES

Un préavis de grève a été déposé par la CGT Esquirol pour cette journée d’action!

AGISSONS pour une psychiatrie moderne, humaniste et accessible

AGISSONS pour plus de moyens pour la psychiatrie et la santé

AGISSONS pour plus d’effectifs et l’amélioration de nos conditions de travail

NON LES PERSONNELS HOSPITALIERS NE SONT PAS FAINEANTS !

NI CORVEABLES

NI SOUMIS !

TOUJOURS PROFESSIONNELS !

« Existe-t-il pour l’homme un bien plus précieux que la santé ? »

Socrate

« Ceux qui vivent sont ceux qui luttent »

Victor Hugo

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *