Des militant-es de la CGT en grève de la faim au CH de Bastia

En soutien au personnel CGT gréviste de la faim, le CISS Corse, Collectif Inter-associatif Sur la Santé de Corse qui regroupe 22 associations, plus de 350 personnes, dont de nombreux élus de tous bords, se sont rassemblées samedi après midi dans le hall de l’hôpital de Bastia.

« Devant la situation d’urgence absolue de hôpital et parce que nous serons tous malades un jour, le CISS Corse a tenu à organiser ce rassemblement de soutien » déclarait sur place Danielle Franceschi, présidente de l’association A Salvia, membre du CISS. « Être mieux soignés, être tous égaux face à la maladie nécessite des moyens financiers, donc aujourd’hui nous soutenons les revendications en cours : Le déblocage immédiat d’une enveloppe de trésorerie de 15 millions d’euros qui permettra, entre autre, de commencer à régler la dette des fournisseurs qui faute de paiement ne peuvent plus livrer. L’hôpital est même en carence de médicaments. Nous soutenons aussi la demande d’un plan de financement à 100% des travaux de modernisation, enfin, l’ouverture de négociations avec le ministère de la santé pour l’égalité des soins ».
De leur coté les grévistes de la faim, en état d’extrême fatigue, ont donné une fin de non-recevoir à la demande du ministère qui leur demandait d’arrêter la grève afin d’ouvrir les discussions.
Voilà 5 jours que des militantes CGT ont entamé une grève de la faim pour obtenir les moyens de soigner correctement la population. Le gouvernement reste sourd et par son attitude met en danger la vie de nos camarades. Cette attitude scandaleuse doit être dénoncée par toute la population.
Une manifestation est en préparation pour le samedi 11 novembre 2017.
Réagissons ensemble et nombreux car cette action nous concerne tous.
Le syndicat CGT du CH Esquirol apporte son soutien aux grévistes de la faim et au personnel en lutte. Voici la motion de solidarité que notre syndicat à fait parvenir à l’UD de Bastia afin qu’elle soit remise à l’ARS et à la direction de l’établissement

MOTION DE SOUTIEN

Les syndiqués et militants du syndicat CGT du CH Esquirol de Limoges, soutiennent les personnels en lutte du CH de Bastia.

Une fois de plus, nous constatons à quel point la technocratie passe avant le respect de la dignité humaine !

Il est totalement irresponsable que vous soyez prêt à laisser des salarié-es du CH mettre leur santé en danger pour la seule raison que vous refusez de répondre à leurs revendications qui sont justes sur un plan humain :

  • Un plan de financement de 100 % des travaux de l’hôpital

  • Le déblocage de 15 millions d’Euros pour faire face aux besoins de trésorerie

  • L’arrêt des suppressions des contractuel-le-s

Lors des mouvements de grève de ces derniers jours, les agents et représentants du personnel ont clairement fait part de leur souffrance au travail. Toutes et tous les salarié-es présent-es ont exprimé à quel point leurs missions leur tenaient à cœur.

L’établissement est un centre hospitalier public dont la vocation est de prendre en charge des usagers souffrant de pathologies nécessitant des soins. En faisant « la sourde oreille » et en refusant d’ouvrir de vraies négociations, vous choisissez de mettre en danger et les salarié-es et les patients.

La CGT a toujours dénoncé les différentes réformes mises en place depuis une dizaine d’années par les gouvernements qui se sont succédés et dont le seul but est de détruire le service public de santé en imposant des politiques d’austérités budgétaires qui ont rendu les hôpitaux exsangues. Les centres hospitaliers sont maintenant dans l’impossibilité de remplir leurs missions de services publics auprès des usagers.

En imposant ce chantage comptable, vous participez à cette casse du service public et à la précarisation de la masse salariale.

En tant que professionnels exerçant dans un établissement de santé public, il nous paraît inconcevable que les moyens alloués à la santé soient calculés en fonction de critères économiques totalement irréalistes plutôt qu’en fonction des besoins de la population.

Nous vous demandons explicitement d’organiser une rencontre entre l’ARS et les représentants du personnel afin que prenne fin ce conflit social qui peut avoir des conséquences dramatiques.

Le bureau du syndicat CGT du CH esquirol

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *