Ce n’est pas le froid qui tue, c’est la misère

143 000 sans abri en France, 45 % de plus en dix ans. 80 % des demandes d’hébergement à Paris ne sont pas satisfaites…
Il y a eu ces derniers jours un mort de froid au Grau du Roi, un autre à Meaux, un saisonnier à Courchevel à côté des chalets de ski des milliardaires, un mort carbonisé à Marseille dans un bidonville où on a découvert 75 personnes couchant à même le sol alors qu’il a fait 2° et dont les moyens rudimentaires de chauffage ont provoqué l’incendie.
Le gouvernement a fourni des couvertures aux fans de Johnny pour qu’ils n’aient pas froid et il ne peut pas trouver d’hébergements d’urgences alors que de nombreux bâtiments administratifs sont inoccupés.
La tempête Anna va faire combien de morts pendant que Macron se gargarise avec les Droits de l’Homme ?
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *