La Direction du CH Esquirol veut nous museler ! Nous répondons « Résistance » !

Il était une fois, un Centre Hospitalier où un directeur d’établissement faisait une vidéo promotionnelle pour un management durable. Mais c’était il y a très très longtemps ! Depuis les temps ont changé et nous sommes loin du conte de fée !

Nous avons remarqué que la Direction et notre hiérarchie seraient plus favorables à distiller un climat de terreur qu’un management bien-traitant. De nombreux exemples viennent nous conforter dans cette opinion :

Visite des vestiaires du personnel par deux cadres supérieures ( Cf nos compte-rendu CTE  et CHSCT du mois de décembre 2017). Suite à la dénonciation de cette « intrusion » dans l’intimité des personnels, des menaces de sanctions ont été faites à l’encontre de la cadre de l’unité et au agents ; motif des menaces : Avoir parlé de cette « inspection visuelle » (sic) à la CGT !

Menaces de sanction envers des agents qui ont signé collectivement une pétition pour soutenir un de leur collègue

Personnels non prévenus que 3/4 du parking allait être fermé pour fait d’inauguration d’une unité et du pot de départ du Directeur : « On nous a pas prévenu car nous n’aurions pas compris » !

Propos diffamatoires envers le secrétaire général de la CGT d’Esquirol qui aurait été injurieux et menaçant envers la directrice des services économiques : l’insulte suprême était  » on n’a pas besoin de nounou ! »

Agents se faisant humilier ou hurler dessus par l’encadrement

Perte d’heures lors de l’alternance jour-nuit des équipes de jour : « c’est normal ! C’est l’annualisation du temps de travail ! »

Personnels infantilisés, culpabilisés en permanence, considérés comme des « idiots », « des moins que rien » corvéables à souhait

Etc…Etc…

Ces pressions et censures n’ont qu’un seul but ! Faire peur et espérer ainsi qu’on la boucle !

La CGT, ces derniers temps, a subi des attaques de la Direction suite à la dénonciation de comportements abusifs de la part de la hiérarchie. Nous sommes désignés comme « cyniques » ! Défendre les droits des agents semble devenu un crime de lèse-majesté dans l’établissement.

Qu’est-ce qui nous est reproché au final ? D’avoir fait notre boulot de syndicalistes tout simplement ! Défendre les conditions de travail et s’opposer à des décisions arbitraires et autoritaires. Nous refusons d’être censurer ou d’être entraver dans notre rôle de représentants du personnel !

Nous continuerons à être « cyniques » ! Nous continuerons à être un rempart contre ces méthodes d’un autre temps, contre cette volonté d’imposer une pensée unique, dominante, axée uniquement sur l’économique au détriment de l’humain. Nous continuerons à défendre les agents victimes d’agissements ou de méthodes de management oppressif.

Nous avons remarqué une accélération de cette violence institutionnelle. C’est inacceptable ! Nous avons droit au respect et à la dignité ! Seul le rapport de force nous permettra de faire cesser ces agissements.

La CGT a toujours prise ses responsabilités ! Nous n’hésiterons pas à faire des signalements aux autorités compétentes si ces agissements perdurent.

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *